Est-ce que ça t’est déjà arrivé de te choisir un pas de foi et puis… oublier complètement de le faire?

Moi, oui.

Entre et tire-toi une bûche. J’ai une histoire à te raconter.

Je me souviens quand j’avais pris la décision de partager ma foi avec une de mes amies lors d’une retraite Convergence. On m’avait remis un carton à remplir et tout, et c’est ce à quoi je m’étais engagée.

Photo par Karina

Je m’étais donné une date limite officielle — le faire avant Noël. J’avais demandé de la prière à la personne qui faisait le suivi avec moi. Je lui avais même demandé de me recontacter si je ne lui avais pas confirmé que je l’avais fait avant telle date (!!!).

Et malgré toutes mes bonnes intentions… je finis par bel et bien passer tout droit quand même. Quelque part vers la fin de la session suivante (bien après Noël), je retrouvais un carton signé de ma plume avec mon pas de foi écrit noir sur blanc.  C’est à ce moment que j’entendis le téléphone sonner…

C’était la culpabilité qui appelait.

L’évangile des pas de foi

Mon expérience me fait beaucoup penser aux fameuses résolutions du Nouvel An. Je pense que si c’était aussi évident de suivre nos engagements, ce phénomène annuel n’existerait pas.

Du point de vue de Dieu, une chose est sûre par contre. Jésus est mort à la croix pour nous libérer de prendre des engagements devant Dieu dans l’espoir d’obtenir son approbation. La bonne nouvelle, c’est que si nous sommes en Jésus, le cycle vicieux — s’engager pour Dieu, échouer, avoir honte, recommencer — a été brisé à tout jamais. Il existe maintenant une meilleure façon de vivre.

Si en ce moment tu te sens coupable d’avoir laissé Dieu tomber en oubliant / négligeant un pas de foi, ouvre grand tes oreilles :

Il n’y a rien que tu puisses faire qui peut augmenter son amour envers toi et il n’y a rien que tu as déjà fait qui peut le diminuer.

Le crois-tu vraiment? C’est la bonne nouvelle de l’évangile pour tes pas de foi.

Nos pas de foi ne sont pas une manière de mieux plaire à Dieu ou de lui repayer une dette quelconque en lui obéissant. Ils sont une façon de répondre avec reconnaissance à tout ce qu’il a fait pour nous et par amour envers tous ceux qui nous entourent. Rien de moins. Sinon tu retombes dans l’esclavage de la performance.

Avoir une motivation ancrée dans l’évangile est la toute première étape pour éviter de gaspiller nos pas de foi.

Aller au-delà des intentions

Mais comment passer des bonnes intentions à la réalité cette année? Voici mes top trois conseils pour toi.

Fie-toi au Saint-Esprit.

Si tu comptes faire ton pas par tes propres forces, tu feras du gaspillage. Soit tu ne le feras pas parce que le défi était trop grand pour toi, soit tu le feras en te pétant les bretelles! Pour un pas de foi qui rend gloire à Dieu, dépends de sa force à lui. Prie chaque jour pendant une semaine là-dessus : « Père, change mon coeur. Aide-moi à le faire. » Dieu est celui qui nous donne le vouloir et le faire (c’est Paul qui le dit dans Philippiens 2.12-13). Demande son aide, dépends de sa puissance et vois ce qui se passe!!!

Utilise un aide-mémoire que tu vas voir souvent.

Sérieux, 80 % du problème est probablement qu’on a juste la mémoire courte. Si ton pas de foi, tu l’avais écrit sur un carton, ce ne serait pas une mauvaise idée de l’afficher quelque part de visible dans ta chambre ou ton bureau. Pour ceux qui ont des cellulaires, il existe plusieurs applis qui peuvent donner des rappels. Sinon, pourquoi ne pas l’inscrire dans ton agenda? L’idée, c’est que tu te trouves un aide-mémoire qui s’accorde avec ton style de vie.

Fais-le avec un ami.

Photo par Gabriel Ting

On est toujours plus courageux à deux. Et en le faisant à deux, tu as maintenant la possibilité de non seulement servir de modèle à ton ami, mais celui-ci peut aussi devenir une grande source d’encouragement pour toi. Plusieurs pas de foi peuvent totalement se faire à deux! Prends ces exemples : faire des sondages une fois par semaine, diriger un groupe de discussion pour les curieux, prier pour ses amis à chaque jour. C’est vrai par contre qu’il existe des défis qui ne peuvent être relevés qu’en mode solo… Dans ce cas, le principe de la redevabilité tient toujours. Demande à un ami de prier pour toi pendant un mois au complet avant que tu t’y lances. Fais de même pour lui.

C’est à ton tour :

  • Lequel des trois conseils est plus facile pour toi d’appliquer? Lequel est plus difficile?
  • Connais-tu d’autres conseils qui pourraient aider quelqu’un qui prévoit faire un pas de foi? L’as-tu déjà essayé? Fais part de ton opinion dans les commentaires ci-dessous et aide ton prochain!

Au sujet de l'auteur

Élizabeth Lecavalier

Élizabeth Lecavalier est équipière avec Pouvoir de Changer-Étudiants depuis plusieurs années. Pendant ces années, elle a travaillé auprès de nombreux étudiants et jeunes adultes dans les cégeps et universités du Québec. Elle décrit son rôle inhabituel et souvent mal compris comme ceci : Aumônière. Guide de vie spirituelle dans un établissement non religieux.

S’abonner à l’infolettre de P2C-Étudiants

Pour recevoir régulièrement des nouvelles du ministère étudiant, veuillez remplir ce formulaire.

   * indique des champs requis