Environ deux mois et demi se sont écoulés depuis le lancement du Voisinage à Québec au début de la session d’automne. L’équipe du Voisinage est encouragée par le grand nombre de participants au repas communautaire les mardis soirs à la Maison Impact des gars et à la discussion café-dessert les dimanches soirs à la Maison Impact des filles. Le repas communautaire du mardi soir attire une cinquantaine de personnes chaque semaine, ce qui permet aux chrétiens et aux non-chrétiens de tisser des liens entre eux. Dès le début du projet, l’équipe voulait que Le Voisinage soit un partenariat avec différents membres du corps de Christ. Des églises locales ont répondu à son invitation à participer activement au projet en préparant des repas et en les apportant à la Maison Impact.

Avant le repas du mardi soir, une courte présentation est faite pour expliquer que Le Voisinage est une initiative chrétienne et une prière est dite. Chaque semaine, un thème différent choisi d’avance alimente les conversations. Deux thèmes qui ont été discutés dernièrement sont la manière dont nous gérons le stress dans nos vies et les valeurs qui sont fondamentales pour nous, surtout à la lumière de l’élection fédérale. Pour ce qui est de la discussion café-dessert du dimanche soir, de 30 à 40 personnes s’y présentent chaque semaine. Les participants au café-dessert, majoritairement des chrétiens engagés et des gens remettant en question la foi de leur enfance, se rassemblent pour parler d’un sujet spirituel tel que le succès selon Dieu.

Les chrétiens engagés, les gens remettant en question la foi de leur enfance et ceux qui n’ont jamais connu la foi sont tous atteints par Le Voisinage. Une étudiante chrétienne de la France avait prié avant d’arriver au Canada que Dieu lui fournisse une communauté de chrétiens engagés. Peu de temps après son arrivée à Québec, elle a trouvé le groupe du Voisinage qu’elle considère comme étant une réponse à ses prières. Elle aime aider à préparer le repas du mardi soir et à faire le nettoyage à la fin de la soirée.

Klaudette, une résidente de la Maison Impact, prend plaisir à accueillir les gens à la porte pour le repas communautaire hebdomadaire. Elle a appris à connaître un étudiant non chrétien qui se pointe chaque semaine pour avoir des conversations profondes qu’il n’a pas l’occasion d’entretenir ailleurs. Chaque semaine, il va vers Klaudette et lui pose lui-même la question de la semaine avec enthousiasme pour amorcer la conversation.

Un autre étudiant qui assiste régulièrement au repas communautaire hebdomadaire a grandi dans une famille chrétienne, mais a délaissé la foi à l’adolescence. Avant de se présenter au repas communautaire la première fois, il ne savait pas qu’il s’agissait d’une initiative chrétienne. Il a avoué qu’il ne serait pas venu s’il savait que c’était un évènement chrétien. Toutefois, parce qu’il se sent aimé et accepté tel qu’il est, il revient chaque semaine malgré le fait qu’il sait maintenant que le repas est organisé par des chrétiens. Et il n’est pas seul. Quelques autres personnes qui ont connu la foi chrétienne à l’enfance, mais qui l’ont aujourd’hui abandonnée, ont trouvé leur place dans Le Voisinage et expérimentent la communauté chrétienne d’une nouvelle façon.

Les membres de l’équipe du Voisinage sont en train d’apprendre que la persévérance est requise pour atteindre leurs pairs avec l’évangile. Au Québec, cela peut prendre des mois, voire des années, avant qu’une personne fasse suffisamment confiance à un chrétien pour être réceptive à l’évangile. L’équipe a tenté d’accélérer ce processus le mois dernier en instaurant un programme d’évangélisation plus traditionnel. Toutefois, le nombre de participants a baissé après l’introduction de ce programme et l’équipe s’est rendu compte qu’il était trop tôt. Ils ont besoin d’être plus patients et de continuer à investir dans les amitiés qu’ils ont déjà établies. Ils doivent accepter le fait que ce travail prend du temps. Ils veulent s’assurer que les conversations spirituelles ont lieu dans le contexte d’amitiés. Ensemble, ils apprennent à « entretenir les semences » comme l’a si bien dit Laurianne, l’une des résidentes de la Maison Impact des filles.

Mais ici, nos discussions au sujet de Dieu sont bonnes parce que nous sommes entre amis.

Un étudiant athée qui assiste régulièrement aux activités du Voisinage a raconté qu’un étranger l’avait abordé pour lui parler de la foi avec beaucoup d’insistance alors qu’il se rendait à un évènement dans l’une des Maisons Impact. L’étudiant athée a trouvé cette expérience désagréable, surtout parce qu’il ne connaissait pas cette personne. Il a ensuite ajouté : « Mais ici, nos discussions au sujet de Dieu sont bonnes parce que nous sommes entre amis. »

Au sujet de l'auteur

Rachel Touchette

Rachel Touchette s’est jointe à l’équipe de Pouvoir de Changer – Étudiants en 2014 comme traductrice et rédactrice. Les langues et la musique figurent parmi ses plus grandes passions, mais avant tout, elle désire faire connaître Jésus dans la francophonie.

S’abonner à l’infolettre de P2C-Étudiants

Pour recevoir régulièrement des nouvelles du ministère étudiant, veuillez remplir ce formulaire.

   * indique des champs requis