Image par Ben Ng

Ne t’est-il jamais venu à l’idée que Jésus avait une stratégie pour son temps passé sur terre? Il ne s’est pas simplement promené çà et là coiffé d’un halo, guérissant les gens au hasard tout en leur racontant des histoires étranges. Marc 4 nous donne un aperçu de l’une des stratégies de Jésus.

Dans ce chapitre, Jésus est encore une fois entouré d’une énorme foule qui s’est rassemblée pour l’entendre enseigner. Comme pour toute foule, les gens sont présents pour de nombreuses raisons. Avec cette foule mixte autour de lui, Jésus commence à enseigner en paraboles. Puisqu’elles ne sont pas toujours claires, les paraboles de Jésus posent un défi. Des fois, elles semblent être totalement incompréhensibles. Donc, lorsque Jésus termine son histoire par « que celui qui a des oreilles pour entendre entende » (Marc 4.9, SG21), c’est encore plus frustrant.

Après cette conclusion, la foule commence à se disperser, à l’exception d’un groupe déterminé à comprendre. Ces personnes reconnaissent une lacune dans leurs connaissances qui les surprend et les intrigue. Elles interrogent Jésus sur le sens de cette histoire énigmatique qu’il vient de raconter. Avant de leur en expliquer le sens, il leur dit : « C’est à vous qu’il a été donné de connaître le mystère du royaume de Dieu, mais pour ceux qui sont à l’extérieur tout est présenté en paraboles » (Marc 4.11, SG21). De nombreux commentateurs bibliques se mettent d’accord pour dire que Jésus enseignait en paraboles pour préparer les gens à être réceptifs.

Comme cet exemple le montre, Jésus utilisait des histoires afin que les gens qui voulaient vraiment en savoir davantage viennent à lui pour trouver les réponses. Il a intentionnellement suscité la curiosité. Il savait qu’en les engageant dans le processus de recherche, la réponse aurait alors plus de valeur pour eux une fois obtenue.

SUSCITER LA CURIOSITÉ

Une définition courante de la curiosité est la « qualité de quelqu’un qui a le désir de connaître, de savoir » (1). J’aime définir la curiosité comme une lacune dans nos connaissances qui nous surprend et nous intrigue. Quand je suis curieux, c’est habituellement parce que j’ai soudainement réalisé qu’il y a quelque chose que je ne connais pas et que je devrais ou je veux savoir.

Afin de développer la curiosité en évangélisation, la même idée s’applique. Nos amis ont besoin de réaliser qu’il y a quelque chose d’important, quelque chose de fondamental, qu’ils n’ont jamais considéré. Le rôle de l’évangéliste est de les aider à remarquer cette lacune dans leurs connaissances et leur expérience. Mais nous ne voulons pas simplement énoncer les vérités évidentes qu’ils ne connaissent pas; nous voulons présenter ces vérités de façon à inciter nos amis à se poser des questions et à chercher les réponses.

Appliquer la technique de Jésus n’est pas aussi compliqué que tu pourrais l’imaginer. Commence par ces trois aspects : 1- pose des questions; 2- sois intègre dans tes relations avec les autres; 3- sois compatissant.

Image par Ben Ng

POSE DES QUESTIONS. Comme Jésus, nous pouvons poser d’excellentes questions qui exposent les lacunes dans les connaissances des gens au sujet de la vie et de la foi. Dans les évangiles, le nombre de questions que Jésus pose est beaucoup plus élevé que le nombre de questions auxquelles il répond. Plus précisément, Jésus pose 307 questions, souvent en réponse à une question qui lui a été posée.  

SOIS INTÈGRE. L’une des façons les plus efficaces de susciter la curiosité au fil du temps est de cultiver des relations authentiques nous permettant de parler de l’influence de notre foi en Jésus sur nos décisions, nos valeurs et nos relations. L’intégrité est définie comme « l’état de quelque chose qui a toutes ses parties, qui n’a subi aucune diminution, aucun retranchement » (2). Souvent, nous compartimentons notre vie et nous n’osons pas parler à nos amis non croyants de ce que Dieu nous enseigne ou de la manière dont il nous met à l’épreuve. Cherche à savoir comment tu peux être entièrement toi-même sans créer de divisions arbitraires dans ta vie entre le sacré et le profane.

SOIS COMPATISSANT. L’une des caractéristiques les plus remarquables de Jésus est que même si des milliers de personnes le suivaient, il avait une profonde compassion pour les individus. Il ne se préoccupait pas seulement des foules, mais aussi des individus qu’ils rencontraient sur son chemin. Ta vie est-elle caractérisée par la compassion? Tes amis te décriraient-ils comme une personne profondément compatissante? Dans un monde de plus en plus marqué par le cynisme et le sarcasme, notre manière de traiter les autres est un puissant témoignage du changement que Jésus a opéré dans notre vie. Et ce changement suscite des questions dans la vie des gens. Ils commencent à se demander pourquoi tu traites les gens comme tu le fais.

 


1 « Curiosité », [En ligne], Dictionnaires de français Larousse, 2016. [www.larousse.fr].
2 « Intégrité », [En ligne], Dictionnaires de français Larousse, 2016. [www.larousse.fr].

 

Cet article est tiré de Mon histoire, une formation pour les petits groupes qui sert à dynamiser l’évangélisation grâce à la combinaison puissante des réseaux sociaux, de votre histoire personnelle et de l’évangile. En savoir plus


Par Andy Smits


 

En tant que directeur national du Québec de Pouvoir de Changer – Étudiants, Andy Smits est responsable du lancement de mouvements de multiplication spirituelle sur les campus dans tout le Québec. Il a le privilège de servir une équipe incroyablement douée de membres du personnel et d’étudiants qui croient que Dieu veut faire de grandes choses dans notre province prodigue.


Partager

Catégorie : 
Vies changées