Par Hugo Gerbore 

 

C’est lors d’une conférence le 30 novembre 2015 intitulée « La raison et la foi sont-elles incompatibles? » organisée par Pouvoir de Changer (P2C) que j’ai eu la chance de participer à une première activité d’évangélisation avec l’équipe de P2C sur le campus de l’Université de Montréal.

Autrefois athée, le conférencier Guillaume Bignon s’est converti au christianisme et en fait maintenant l’objet de ses études doctorales en théologie philosophique et en apologétique. La conférence était ouverte à tous les étudiants du campus et consistait premièrement à présenter le témoignage de Guillaume sur le thème « Pourquoi je ne suis pas athée? » Mais l’objectif était aussi de créer un environnement favorable à l’échange et à la discussion sur la foi et sur la raison, où les étudiants de divers programmes pouvaient poser leurs questions librement.

Affiche

 

Un imprévu qui n’échappe pas à Dieu

 

Raison et foiL’événement se déroulait en deux parties. Au départ, la partie du midi se concentrait sur le témoignage de Guillaume Bignon suivi d’une période de questions. La deuxième partie en soirée devait être une période de questions et de discussion avec Guillaume ainsi qu’avec l’équipe de P2C, tout ça accompagné d’une collation. Mais l’événement ne s’est pas déroulé comme prévu! Le vol de Guillaume a pris du retard et il n’a pas pu animer la première partie. Heureusement, Jean-Sébastien Morin de l’association Axiome s’est proposé afin de remplacer héroïquement Guillaume et de donner cette première partie de la conférence.

 

La conférence a attiré plusieurs étudiants de confessions et de croyances très différentes, ce qui a suscité des échanges très pertinents sur la foi chrétienne et nous a aussi permis de témoigner de Jésus. En soirée, Guillaume Bignon a d’abord raconté la formidable histoire de son cheminement spirituel et de sa conversion grâce à la puissance et à la véracité de l’évangile. Il a ensuite expliqué plusieurs points d’ordre philosophique sur l’athéisme et la foi chrétienne. La conférence était très intéressante et elle a su piquer la curiosité de plusieurs personnes présentes. Guillaume était à l’aise de répondre aux questions posées et, à la fin de l’événement, nous avons pu continuer à discuter avec des étudiants. Nous avons aussi gardé le contact avec tous ceux qui ont montré de l’intérêt pour en connaître plus sur Jésus et sur la Bible. La journée était un franc succès!

 

Quelques leçons de ma première fois

 

C’était uneRaison et foi première pour moi, et j’ai réellement vu Dieu agir autour de nous. Au début, je ne savais pas vraiment pas à quoi m’attendre, mais je m’étais lancé dans la distribution de prospectus pour promouvoir l’événement et, à ma grande surprise, les étudiants abordés étaient très ouverts et très intéressés à répondre à la fameuse question que nous leur posions : « La raison et la foi sont-elles incompatibles? » Chaque fois, j’étais surpris d’entendre des réponses toutes aussi pertinentes les unes que les autres. C’est à ce moment que mes yeux se sont ouverts et que j’ai constaté la profonde recherche du spirituel et la soif de vérité au sein même du cœur des universitaires. J’ai vraiment apprécié cet événement et j’ai énormément appris sur les besoins spirituels qui existent dans les universités.

Selon mon expérience, lors des sorties d’évangélisation, il est parfois possible de ne voir aucun fruit dans l’immédiat ou dans les quelques heures qui suivent. Contre toute attente, Dieu a agi puissamment le jour de l’événement et deux personnes sont venues à la connaissance de Jésus-Christ et lui ont donné leur vie en priant avec des membres de l’équipe de P2C. Gloire à Dieu!

Bref, cet événement m’a rappelé encore une fois que Dieu est à l’œuvre partout et qu’il envoie ses ouvriers dans sa moisson. Il m’a rappelé qu’il suffit à une génération de se lever et de faire un pas de foi afin qu’il puisse agir encore à travers son peuple et atteindre les cœurs. Plus que jamais, c’est à notre génération de prendre les devants pour son Royaume, d’annoncer la bonne nouvelle de l’évangile et d’être consciente de son pouvoir de changer le monde!

 

C’est le temps de la moisson

 

Raison et foiEn repensant à cette expérience, je la vis de nouveau avec toutes ces émotions et cette joie qu’il y a d’être au service de l’évangile, alors que ce verset me vient à l’esprit :

« Vous dites en ce moment : Encore quatre mois, et c’est la moisson! N’est-ce pas? Eh bien, moi je vous dis : Ouvrez vos yeux et regardez les champs; déjà les épis sont blonds, prêts à être moissonnés. Celui qui les fauche reçoit maintenant son salaire et récolte une moisson pour la vie éternelle, si bien que semeur et moissonneur partagent la même joie. » – Jean 4.35-36

 

À votre tour :

  • Visionnez le témoignage de Guillaume et considérez le partager à un ami. Voyez comment Dieu peut aussi utiliser votre pas de foi pour attirer des gens à Lui!

 

 


Hugo Gerbore


Impliqué avec Pouvoir de Changer depuis l’automne 2015, Hugo est étudiant de deuxième année au baccalauréat en études est-asiatiques à l’Université de Montréal. Parmi ses grandes passions se trouvent : le plein air, le thé et la culture chinoise. Nous le remercions d’avoir pris le temps de nous partager son compte rendu de l’événement « La raison et la foi : sont-elles incompatibles? »


 

Partager

Catégorie : 
Nouvelles