Manon collabore bénévolement avec le groupe de Pouvoir de Changer à Rimouski depuis quelques années déjà. Elle aide à planifier des rencontres et des sorties d’évangélisation auxquelles elle participe activement. Mais surtout, elle offre son soutien aux jeunes de façon personnelle et individuelle afin de créer des relations solides et durables. Nous la remercions d’avoir pris le temps de répondre à quelques questions sur son expérience avec Pouvoir de Changer.


Comment as-tu entendu parler de Pouvoir de Changer et de la possibilité de t’engager comme bénévole?

J’ai entendu parler de Pouvoir de Changer par mon pasteur, qui avait à cœur les jeunes adultes universitaires. Il me disait que je DEVAIS y aller en tant que jeune adulte et à ce moment, je ne comprenais pas vraiment pourquoi et je ne connaissais rien du ministère de Pouvoir de Changer. Aujourd’hui, je suis certaine que son intention de m’y introduire fait partie du plan de Dieu et que je suis à ma place présentement!

De quelles façons ton expérience comme bénévole avec P2C a-t-elle été positive? As-tu appris quelque chose au sujet de toi-même pendant ton bénévolat qui a eu un effet positif sur ta marche avec Dieu?

Le fait d’être bénévole pour Pouvoir de Changer est très différent que d’y travailler à temps plein. Étant donné que j’ai déjà un emploi à temps plein, les heures que je consacre à mon ministère à P2C sont non seulement bénévoles, mais aussi elles remplissent une grande partie de mes temps libres. Mon implication devient donc le temps que d’autres peuvent associer à leur passe-temps. Par contre, le bien-être et la passion qui découlent du travail accompli me font voir les choses d’une façon différente. Tout cela me pousse à réaliser de plus en plus pourquoi nous sommes sur cette terre et quel est notre rôle ici-bas pour le Royaume de Dieu! Ce qui nous pousse à faire autant d’heures en bénévolat, malgré notre emploi du temps chargé, je pense que c’est la découverte de ce qui est essentiel en tant que chrétien et de ce qui est poursuite du vent comme dit Salomon dans Ecclésiaste. Nous centrer plus sur Dieu et inclure Dieu dans tous nos projets peut devenir réalité.

De quelle manière Dieu s’est-il servi du temps que tu as passé avec P2C pour te faire grandir?

Dieu s’est servi de toutes les personnes passées par Pouvoir de Changer pour me faire grandir. Je pense que les chrétiens qui nous entourent nous servent d’exemple et nous aident dans notre marche chrétienne. Le fait de pouvoir nous réunir trois fois par semaine et de créer des liens nous pousse à garder notre attention sur Dieu et sur ce qu’il nous demande d’accomplir.

Quel aspect de ton rôle auprès des étudiants préfères-tu?

Ce que je préfère c’est mon rôle de soutien et d’accompagnement (écoute, discernement, compassion) auprès des jeunes étudiants universitaires et surtout des étudiants étrangers. J’aime beaucoup aussi les sorties d’évangélisation, même si elles me poussent à me dépasser.

Que trouves-tu le plus difficile?

Ce que je trouve le plus difficile, c’est de ne pas pouvoir m’investir davantage dans P2C. J’ai quand même un travail de 36 heures par semaine, un mari, un enfant et plusieurs responsabilités dans mon église locale. Je suis aussi bénévole pour d’autres causes qui me tiennent à cœur, donc j’ai l’impression de manquer de temps et ça me force à réfléchir sur ce que je dois prioriser pour le Royaume de Dieu.

Partager

Catégorie : 
Nouvelles