À la mi-février, 46 étudiants ontariens ont déferlé sur Montréal pour une semaine de mission aux côtés des équipiers et étudiants de P2C au Québec. Depuis une dizaine d’années, ce voyage missionnaire surnommé #ON2QC est une occasion pour les étudiants ontariens de P2C de découvrir un terrain spirituel différent du leur, de faire des pas de foi pour annoncer Jésus aux étudiants québécois et d’apprendre à mieux partager leur foi sur leur propre campus.

Cette année, 14 étudiants ontariens, dont deux originaires du Québec, se sont rendus sur les campus francophones, soit l’Université de Montréal, la Polytechnique et HEC. À l’aide des bannières et des cartes Perspective et de questionnaires d’intérêt spirituel, ces étudiants ont eu des conversations en français touchant à l’évangile avec 75 personnes, dont 24 ont indiqué qu’elles aimeraient un suivi pour poursuivre la discussion.

Au début de la semaine, les équipiers œuvrant au Québec avaient encouragé les étudiants ontariens à être à l’écoute des gens pour connaître leur perspective et avoir de meilleures conversations spirituelles avec eux. Ainsi, les étudiants ontariens ont constaté que les jeunes au Québec en savent très peu sur l’évangile ou ne le connaissent pas du tout. Ils sont agnostiques en général, mais ils sont très ouverts à parler de sujets spirituels et posent beaucoup de questions. Les Ontariens étaient encouragés et surpris par cette ouverture, mais aussi frappés par le manque de connaissances spirituelles et le grand besoin de l’évangile au Québec.

Voici quelques-uns de leurs commentaires :

J’ai vu Dieu à l’œuvre lorsqu’il m’a utilisée pour poser des questions à une personne, mettant au défi ce qu’elle croyait. Même si cette personne ne semblait pas vouloir le salut à cet instant même, je crois que Dieu était à l’œuvre dans son cœur, car elle était engagée dans la conversation et posait beaucoup de questions. – Ivana

 

 

J’ai vu de nombreuses personnes qui, au départ, ne connaissaient pas l’évangile ou bien ne se préoccupaient pas de Dieu ou ne croyaient pas en lui, qui ensuite devenaient désireuses de faire plus de recherches pour savoir si Dieu existe réellement et pour considérer son évangile. – James

 

J’ai appris comment la culture québécoise influence la perception qu’ont beaucoup de gens de la religion et de l’église. Bien qu’il y ait de l’apathie chez les étudiants à qui j’ai parlé, il y a aussi une ouverture et un désir de trouver une raison d’être. La plupart des gens à qui j’ai parlé se sont décrits comme agnostiques ou athées, mais c’était très cool de voir leur cœur s’adoucir pendant la conversation. Ils étaient ouverts et s’intéressaient à d’autres perspectives. – Meredith

 

Une étudiante est venue pour discuter avec les bannières Perspective… il se trouvait que cette étudiante venait récemment de donner sa vie à Jésus! Elle est encore en processus et cherche à en connaître plus sur la personne de Dieu. Quelle bénédiction d’avoir pu être utilisée par Dieu pour discuter de ces questions avec elle! – Lori-Anne

 

Pour couronner le tout, les étudiants ontariens ont participé à une soirée de louange bilingue avec House of Worship Montréal, un groupe local de musiciens étudiants qui ont à cœur le réveil dans la métropole. La soirée de louange a attiré des centaines de jeunes de différents campus et églises de Montréal qui ont uni leurs voix dans les chants et la prière à la gloire de Dieu. Que le Seigneur puisse continuer à utiliser la jeunesse pour briller dans cette ville et attirer des âmes à lui!

Partager