Étude: Justice

Introduction

Se lancer dans une conversation au sujet de la justice et de l’injustice peut ressembler au fait de remuer un nid d’abeilles à l’aide d’un bâton. Que pouvons-nous faire d’autre, toutefois, lorsque jour après jour nous devons affronter des angoisses et des souffrances inexprimables, tant dans notre propre vie que dans le monde ? Pourquoi ? est la question que tant de gens hurlent chaque jour, dans toutes les langues, et qui semble pourtant n’obtenir qu’un silence assourdissant et déchirant en retour. Non seulement devrions-nous prendre les moyens pour vider de sa confusion la question relative à la justice, mais nous devrions également examiner notre cœur afin de découvrir pourquoi nous avons soif d’une réponse.

Choisissez une question de mise en train :

  • Créez en groupe une définition du concept de justice. Citez en exemple une injustice que vous avez subie cette semaine. Que vous a-t-elle fait ressentir ?
  • À quelle question ou cause dans le monde êtes-vous particulièrement sensibilisé ? Expliquez brièvement quelle dimension de cette question est directement reliée au concept d’injustice.

Discussion de l’article

Dans cet article portant sur la souffrance et l’injustice, l’auteur met en lumière quelques concepts clés reliés à la justice. D’abord, il nous aide à considérer la possibilité que nos interactions profondément personnelles avec le mal et la souffrance nous poussent à envisager la possibilité selon laquelle le mal et le bien ne se résument pas à de simples idées. Ensuite, il nous aide à voir que notre soif de justice, de bien et de sens dans nos souffrances nous révèle notre besoin d’un Être suprêmement bon, de quelqu’un d’assez grand pour satisfaire notre désir de justice. Pour terminer, l’auteur nous présente l’idée que Dieu est précisément cette source mise à notre disposition par Jésus-Christ quand il a souffert et il est mort pour nous libérer de notre injustice.

  • Lisez la citation de C. S. Lewis à la page 23.

C. S. Lewis écrit : « Mais d’où pouvait bien me venir cette idée de juste et d’injuste ? On ne peut définir une ligne brisée qu’en possédant la notion de ligne droite. »

  • D’où croyez-vous que nous vient notre sens personnel du bien et du mal ? Quels sont certains problèmes possibles que pose une justice subjective ?
  • La façon dont nous tentons souvent de régler un conflit ou un problème nous fait nous sentir insatisfaits et injustifiés. Qu’avez-vous ressenti lorsqu’une chose ne s’est pas réglée de manière satisfaisante pour vous ?

Exploration Biblique

Les gens considèrent souvent la Bible comme un recueil d’histoires portant sur des choses admirables que de bonnes personnes ont accomplies un jour. Il serait toutefois plus juste de décrire le récit biblique comme celui des interactions de Dieu avec des gens imparfaits et ayant des défauts. Ces récits nous montrent que l’humanité est loin d’être parfaite et constitue la cause première des souffrances et de l’injustice dans notre monde.

Paul, dans l’introduction de sa lettre aux chrétiens vivant à Rome, décrit l’humanité de la manière suivante :

Ils accumulent toutes sortes d’injustices et de méchancetés, d’envies et de vices ; ils sont pleins de jalousie, de meurtres, de querelles, de trahisons, de perversités. Ce sont des médisants, des calomniateurs, des ennemis de Dieu, arrogants, orgueilleux, fanfarons, ingénieux à faire le mal ; ils manquent à leurs devoirs envers leurs parents ; ils sont dépourvus d’intelligence et de loyauté, insensibles, impitoyables. Ils connaissent très bien la sentence de Dieu qui déclare passibles de mort ceux qui agissent ainsi. Malgré cela, non seulement ils commettent de telles actions, mais encore ils approuvent ceux qui les font. Toi donc, qui que tu sois, qui condamnes ces comportements, tu n’as donc aucune excuse, car en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui les juges, tu te conduis comme eux.

Romains 1.29 – 2.1 (Bible du Semeur)
  • La plupart des agissements qui apparaissent ici causent directement des souffrances aux autres et aggravent leur situation. Y a-t-il quoi que ce soit sur cette liste dont vous avez été la victime ? Quoi que ce soit auquel vous avez participé ?

«Peu importe qui nous sommes, aucun d’entre nous ne peut échapper à la réalité selon laquelle nous pourrions et nous devrions être tenus pour responsables de nos actions, surtout celles qui font souffrir les autres. Comment pouvons-nous exiger la justice pour les autres, si nous refusons nous-mêmes de nous soumettre à la même norme ? Notre incapacité de nous mesurer à notre propre norme est le reflet d’une réalité plus grande : nous sommes incapables de vivre à la hauteur de la norme parfaite de Dieu. »

  • Que pensez-vous du fait que Dieu a une norme (ou une loi) parfaite qu’il demande à sa création de respecter ?
  • Croyez-vous qu’il soit juste de la part de Dieu de tenir l’humanité pour responsable de ses actions ?

« Mais maintenant Dieu a révélé comment il nous déclare justes sans faire intervenir la Loi – comme l’avaient annoncé les livres de la Loi et les écrits des prophètes. Dieu déclare les hommes justes par leur foi en Jésus-Christ, et cela s’applique à tous ceux qui croient, car il n’y a pas de différence entre les hommes. Tous ont péché, en effet, et sont privés de la glorieuse présence de Dieu, et ils sont déclarés justes par sa grâce ; c’est un don que Dieu leur fait par le moyen de la délivrance apportée par Jésus-Christ. C’est lui que Dieu a offert comme une victime destinée à expier les péchés, pour ceux qui croient en son sacrifice. Ce sacrifice montre la justice de Dieu qui a pu laisser impunis les péchés commis autrefois, au temps de sa patience. Ce sacrifice montre aussi la justice de Dieu dans le temps présent, car il lui permet d’être juste tout en déclarant juste celui qui croit en Jésus. »

Lisez Romains 3.21- 26 (Bible du Semeur)
  • En employant vos propres mots, comment pourriez-vous décrire cette offre d’être prononcé juste (libre de toute culpabilité et de tout châtiment) ?

Si quelqu’un était déclaré « juste devant Dieu » et libre de la peine de ses propres péchés, comment imaginez-vous que cela influencerait la façon dont il composerait avec la souffrance et l’injustice dans sa propre vie ?

Sur une échelle de 1 à 10, à quel point diriez-vous connaître l’événement historique de la mort de Jésus et sa signification à titre de « sacrifice pour les péchés » ?

Prière et Conclusion

Dieu est personnel et il nous aime. J’aimerais beaucoup avoir l’occasion de prier pour vous. Sentez-vous libre de mentionner une chose pour laquelle vous aimeriez obtenir de la prière. Tenez-vous-en à ce qui est personnel. Nous désirons prier pour des préoccupations personnelles : famille, amis, compagnons de classe et nous-mêmes. Bien que la pauvreté, les souffrances dans le monde et les besoins des leaders de notre pays soient des sujets importants et exigent de la prière, lors des quelques minutes précieuses qui s’offrent à nous, nous préférons nous concentrer sur les membres de notre groupe. Gardez les requêtes de prière très courtes et n’y incluez une brève explication que si nécessaire.

S’abonner à l’infolettre de P2C-Étudiants

Pour recevoir régulièrement des nouvelles du ministère étudiant, veuillez remplir ce formulaire.

   * indique des champs requis