Étude: Pouvoir

Introduction

» Le cœur humain semble contenir quelque chose qui nous fait toujours aspirer à plus de connaissances, à un meilleur rang social et à la célébrité. D’une part, il nous pousse à découvrir des galaxies et des remèdes contre des maladies, mais sur un plan primitif et fondamental, il nous pousse à combattre et à survivre. Cette soif de pouvoir, qui nous sert plutôt bien, nous inflige aussi souffrance et destruction. Qu’estce qui nous fait aspirer à la réussite ? Et pourquoi ne sommes-nous jamais satisfaits ? »

Choisissez une question de mise en train :

  • Qui est la personne la plus puissante du monde actuel ? Défendez votre réponse.
  • Quels sont certains exemples de la soif de pouvoir ayant bien servi l’humanité ? Quels en sont d’autres nous ayant causé du tort ?

Discussion de l’article

« L’auteur songe ici à la réussite, au fait d’y aspirer et à son caractère pourtant remarquablement insatisfaisant. Après s’être identifié à l’âpreté de la présumée perte d’Andre Agassi lors de son plus grand match, l’auteur dit que ce n’est pas de réussite dont il a soif, mais plutôt de perfection.»

  • Lisez les paragraphes 3 et 4 de la page 13.
    • D’après vous, quelle est la soif derrière le désir de réussite et de perfection ?
    • Vous est-il déjà arrivé d’être vous-même déçu d’une « réussite » ? À quoi cela ressemblait-il ?

Exploration Biblique

« La Bible présente en fait un paradoxe au sujet de la soif de réussite et de perfection. D’une part, elle nous enseigne que nous avons été créés dans le but de travailler, d’accomplir des choses et d’inventer. D’autre part, elle démontre que ces désirs et leur réalisation ne nous satisfont jamais pleinement.

Le roi Salomon a été l’un des hommes parmi les plus riches et les plus prospères de l’Histoire. Or, il a écrit dans ses mémoires, portant le nom du livre de l’Ecclésiaste, les pensées suivantes au sujet du travail et de la poursuite du bonheur. »

« Ainsi je devins puissant, et je surpassais tous ceux qui m’ont précédé à Jérusalem. En tout cela, ma sagesse m’assistait. Je ne me suis rien refusé de tout ce que je voyais. Je ne me suis privé d’aucun plaisir. Oui, j’ai joui de tout mon travail et c’est la part que j’ai retirée de toute la peine que je me suis donnée. Puis j’ai considéré l’ensemble de mes réalisations, et toute la peine que je m’étais donnée pour les accomplir. Et je me suis rendu compte que tout est dérisoire : autant courir après le vent. Il n’y a aucun avantage à tout ce qu’on fait sous le soleil.»

L’Ecclésiaste 2.9,11 (Bible du Semeur)

« Car, que restera-t-il à l’homme de tout son labeur et de toutes ses préoccupations pour lesquels il s’est donné tant de peine sous le soleil ? En effet, toutes ses journées ne sont que tourment, et ses occupations ne lui apportent que des souffrances. »

L’Ecclésiaste 2.22,23a (Bible du Semeur)
  • Donnez-vous raison à Salomon quant au sort qu’il dit être réservé à l’humanité ?
  • Quelles sont les solutions possibles à la faim ou à la soif que nous semblons avoir ?

« L’insatisfaction que nous procurent notre vie et notre poursuite des plaisirs, du bonheur et de la réussite nous laisse assoiffés. Or, Jésus a quelque chose de particulier à offrir aux gens dans cet état. Il affirme audacieusement que le seul moyen d’étancher notre soif consiste à venir à lui. »

« Celui qui boit de cette eau, reprit Jésus, aura de nouveau soif. Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif. Bien plus : l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source intarissable qui jaillira jusque dans la vie éternelle. »

Jean 4.13-14 (ou Jean 7.37) (Bible du Semeur)
  • Lorsque vous entendez dire que Jésus offre d’étancher la soif de votre cœur, que vous vient-il à l’esprit ? (Option : demandez-leur quel est le premier mot à leur venir à l’esprit.) Quels obstacles voyez-vous qui pourraient vous empêcher ou empêcher quelqu’un d’autre d’accepter cette offre ?
  • Sur une échelle allant de 1 à 10, dans quelle mesure seriez-vous disposé à examiner l’invitation de Jésus à entretenir une relation avec lui ?

Prière et conclusion

« Dieu est personnel et il nous aime. J’aimerais beaucoup avoir l’occasion de prier pour vous. Sentez-vous libre de mentionner une chose pour laquelle vous aimeriez obtenir de la prière. Tenez-vous en à ce qui est personnel : famille, amis, compagnons de classe et nous-mêmes. Bien que la pauvreté, les souffrances dans le monde et les besoins des leaders de notre pays soient des sujets importants et exigent de la prière, lors des quelques minutes précieuses qui s’offrent à nous, nous préférons nous concentrer sur les membres de notre groupe. Gardez les requêtes de prière très courtes et n’y incluez une brève explication que si nécessaire. »

S’abonner à l’infolettre de P2C-Étudiants

Pour recevoir régulièrement des nouvelles du ministère étudiant, veuillez remplir ce formulaire.

   * indique des champs requis