Dans la dernière étude, nous avons considéré le problème fondamental entre nous et Dieu, le péché.

Comment avons-nous défini le péché?

La Bible nous montre que le péché est la racine de tous les malheurs humains. La conséquence ultime du péché est la mort. Dans la Bible, la mort ne signifie pas seulement que notre cœur cesse de battre. La mort est essentiellement une séparation : la séparation d’avec notre corps, d’avec les autres êtres humains et d’avec Dieu (la source de tout ce qui est bon), pour toute l’éternité. C’est ce que la Bible appelle l’enfer. À moins d’un changement, voilà notre destinée. Cependant, nous avons aussi vu que Dieu nous aime et qu’il veut nous secourir de notre péché et de son jugement. Comme le père des deux fils dans l’histoire que nous avons lue dans la première étude, Dieu veut que nous partagions notre vie et notre cœur avec lui. Pour que cela soit possible, nous devons régler le problème du péché.

Cette étude examinera la solution de Dieu à ce problème. Un des auteurs de l’Ancien Testament est un prophète juif nommé Ésaïe. Il a vécu 800 ans avant Jésus et il anticipait celui qui viendrait secourir les gens du jugement de Dieu en mourant à notre place. Les versets suivants prédisent précisément la nature, l’importance et la signification de la mort de Jésus.

Ésaïe 53:3-8*

3 Il était méprisé, abandonné des hommes, un homme de douleur habitué à la souffrance. Oui, il était semblable à ceux devant lesquels on détourne les yeux. Il était méprisé, et nous n’avons fait aucun cas de sa valeur. 4 Pourtant, en vérité, c’est de nos maladies qu’il s’est chargé, et ce sont nos souffrances qu’il a prises sur lui, alors que nous pensions que Dieu l’avait puni, frappé et humilié. 5 Mais c’est pour nos péchés qu’il a été percé, c’est pour nos fautes qu’il a été brisé. Le châtiment qui nous donne la paix est retombé sur lui et c’est par ses blessures que nous sommes guéris. 6 Nous étions tous errants, pareils à des brebis, chacun de nous allait par son propre chemin : l’Éternel a fait retomber sur lui les fautes de nous tous. […] 8 Il a été frappé à mort à cause des péchés que mon peuple a commis.

* Toute citation biblique dans les études Connecté est tirée de la Bible du Semeur, Biblica Inc., 1999.

  • Comment l’auteur décrit-il la souffrance de Jésus?
  • Quelles seraient l’importance et la signification de la mort de Jésus?
  • Puisque Jésus est Dieu en chair et en os, qu’apprenons-nous sur le caractère de Dieu?

Bien que ces paroles aient été écrites longtemps avant l’invention de la crucifixion, les similitudes entre la prédiction d’Ésaïe et la mort de Jésus sont frappantes! Le Nouveau Testament de la Bible explique davantage l’importance de la mort de Jésus.

Romains 3:19-28

19 Or, nous le savons, ce que l’Écriture dit dans la Loi, elle l’adresse à ceux qui vivent sous le régime de la Loi. Il en est ainsi pour que personne n’ait rien à répliquer et que le monde entier soit reconnu coupable devant Dieu. 20 Car personne ne sera déclaré juste devant lui parce qu’il aura accompli les œuvres demandées par la Loi. En effet, la Loi donne seulement la connaissance du péché. 21 Mais maintenant Dieu a révélé comment il nous déclare justes sans faire intervenir la Loi — comme l’avaient annoncé les livres de la Loi et les écrits des prophètes. 22 Dieu déclare les hommes justes par leur foi en Jésus-Christ, et cela s’applique à tous ceux qui croient, car il n’y a pas de différence entre les hommes. 23 Tous ont péché, en effet, et sont privés de la glorieuse présence de Dieu, 24 et ils sont déclarés justes par sa grâce; c’est un don que Dieu leur fait par le moyen de la délivrance apportée par Jésus-Christ. 25 C’est lui que Dieu a offert comme une victime destinée à expier les péchés, pour ceux qui croient en son sacrifice. […] 27 Reste-t-il encore une raison de se vanter? Non, cela est exclu. Pourquoi? Parce que ce qui compte, ce n’est plus le principe du mérite, mais celui de la foi. 28 Voici donc ce que nous affirmons : l’homme est déclaré juste par la foi sans qu’il ait à accomplir les œuvres qu’exige la Loi.

« La Loi » dans ce passage désigne
les normes de Dieu comme elles sont décrites dans les cinq premiers livres de l’Ancien Testament. Cependant, le chapitre précédent dans la lettre aux Romains explique clairement comment la Loi peut aussi désigner toute connaissance que nous avons des normes de Dieu (comme par la conscience, par exemple).

  • Que fait la Loi? Qu’est-ce qu’elle ne peut pas faire?
  • Comment pouvons-nous être en règle avec Dieu? Quelle est la responsabilité de Dieu là-dedans? Quelle est notre responsabilité? Qui a accès au pardon de Dieu? Pourquoi?
  • En vos propres mots, comment expliqueriez-vous la solution de Dieu pour vos péchés?
  • Quelles sont les implications du fait que notre acquittement repose sur notre foi et non sur nos bonnes actions?
  • Qu’est-ce que ce passage révèle concernant l’amour de Dieu?


Dans ce passage, la foi signifie faire confiance à Dieu et le croire sur parole. Le cœur du message chrétien est celui-ci: Dieu a pourvu les personnes pécheresses d’une façon d’être pardonnées, d’avoir une relation restaurée avec lui et d’être transformées afin d’accomplir son plan éternel pour lequel il les a créées. Le secours dont Dieu nous a pourvus se trouve dans notre confiance qu’il a réglé le problème de notre péché et de notre culpabilité par la mort et la résurrection de Jésus.

La résurrection de Jésus est essentielle pour le chrétien pour plusieurs raisons. D’abord, le fait qu’il soit mort et qu’il ait vaincu la mort soutient sa déclaration qu’il est Dieu. Il a choisi de poser le pied dans notre monde comme un homme, mais comme Dieu, il avait le pouvoir de vaincre le péché et la mort. Et puisque Jésus n’est pas mort, mais vivant, nous pouvons le connaître et interagir avec lui comme une personne vivante, pas juste une idée.

Le christianisme ne tient pas sans la résurrection. Paul, qui a écrit la lettre aux Romains que nous venons d’étudier, a aussi écrit que si Jésus n’est pas ressuscité, les chrétiens perdent leur temps et sont les personnes les plus pitoyables de la terre! (1 Corinthiens 15, verset 19)

Qu’est-ce qui est nouveau pour vous dans cette étude?

D’après les quatre premières études, comment résumeriez-vous le message du christianisme?

À la lumière de l’offre de Dieu du pardon et d’une nouvelle vie, chaque personne doit faire un choix : recevoir ou rejeter l’offre du pardon de Dieu. C’est le choix le plus important de votre vie. La décision que vous prendrez comprend d’énormes implications qui détermineront la direction de votre vie et de votre destinée éternelle.

Dans les deux prochaines rencontres, nous étudierons plus en profondeur ce choix ainsi que les conséquences positives de recevoir le pardon de Dieu et de commencer une relation personnelle avec lui.

S’abonner à l’infolettre de P2C-Étudiants

Pour recevoir régulièrement des nouvelles du ministère étudiant, veuillez remplir ce formulaire.

   * indique des champs requis