Cette étude a originalement été publiée en 1999 sur notre ancien site web, campus.com . Elle est vielle! Mais on voulait vous le rendre disponible, au cas où ça pourrait intéresser certains. Nous espérons mettre à jour nos ressources sous peu. Merci pour votre patience!

Comparons nos histoires

La vie chrétienne n’est pas sans lutte. Mais beaucoup de chrétiens sont mal équipés pour faire face aux luttes intérieures qu’ils expérimenteront.

Mon expérience…

Ton expérience…

Depuis que tu as accepté Christ, as-tu connu des luttes intérieures entre tes désirs, c’est-à-dire, entre le désir de plaire à toi-même et le désir de plaire à Christ?

Réfléchissons à nos luttes

Selon toi, pourquoi la plupart des croyants sont-ils mal équipés pour faire face à ces luttes intérieures?

Comment les gens se sentent-ils lorsqu’ils doivent rele- ver un défi pour lequel ils sont mal préparés?

Par exemple, comment te sentirais-tu si on t’inscrivait à un cours de langue d’un niveau avancé pour une langue dans laquelle tu n’avais aucune base?

De même, nous devons maîtriser les bases de la vie chrétienne afin d’être équipés pour les épreuves qui nous attendent.

Penses-y…

N’importe qui peut expérimenter une lutte intérieure entre le désir de faire le bien ou le mal. Mais généralement, cette lutte est plus intense chez le croyant. Pour le croyant, il n’est pas seulement question d’obéir à sa conscience ou à une règle quelconque. Il est question de notre désir réel de plaire à notre nouveau Maître qui entre en conflit avec notre ancien désir de plaire à soi-même. Il peut aussi s’agir d’un conflit entre notre désir d’expérimenter la vie que Dieu veut nous donner et le désir de vivre notre vie comme bon nous semble .

La bonne nouvelle est que ces luttes sont la preuve d’une transformation authentique dans nos vies qui dérive de notre nouvelle relation avec Christ.

Examinons la solution

Paul a écrit cette lettre à un grand groupe de croyants qui expérimentaient cette lutte. On leur disait que la solution était de faire plus d’efforts pour faire le bien en suivant la Loi – les commandements écrits qui déterminent ce qui est bien et ce qui est mal. Mais Paul voulait qu’ils comprennent qu’ils étaient incapables par eux- mêmes de faire le bien ou d’obéir à la Loi. C’est aussi notre cas.

Galates 5.16-26

16Je dis donc: Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. 17Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. 18Si vous êtes conduits par l’Esprit, vous n’êtes point sous la loi. 19Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, 20l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, 21l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui com- mettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. 22Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; 23la loi n’est pas contre ces choses. 24Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. 25Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. 26Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres.

Le conflit (5.16-18)

Qui sont les adversaires?

Le mot chair est traduit par nature pécheresse dans cer- taines versions. Dans ce contexte, il n’est pas question de l’aspect physique de la personne. Il s’agit plutôt de ce qui pousse les gens à vivre indépendamment de Dieu, en opposition à lui et à ses voies.

Compare ce passage à Romains 8.5-8.

Les conséquences (5.19-23)

La source de nos désirs déterminera la nature de ce qu’ils produisent.

Qu’arrive-t-il lorsqu’on donne libre cours aux désirs de la chair? (5.19-21)

Qu’est-ce qui est produit en nous lorsque nous marchons par l’Esprit? (5.22-23)

Remarque que l’Esprit nous pousse toujours à faire ce qui est bien, non ce qui est mal. (5.23)

La conclusion (5.24-25)

D’après le verset 24, comment notre relation avec la chair a-t-elle changée?

Puisque nous vivons maintenant par l’Esprit, qu’est-ce qui doit caractériser notre relation avec l’Esprit? (5.25)

Résumé

Ce que la Bible explique, nous devons le croire. Est-ce le cas pour toi?

Ce que la Bible commande, nous devons le faire. Qu’est-ce qu’elle te commande de faire?

Ce que la Bible promet, nous devons l’attendre. Quels en sont les résultats dans ma vie?

La question: Quoi faire lorsque je ne réussis pas à « marcher selon l’Esprit? »

Scénario 1 (A) : Bien que je désire sincèrement plaire à Dieu, parfois je deviens conscient d’un domaine de ma vie qui ne lui plaît pas, soit une attitude ou un comportement. Je ne fais pas exprès pour désobéir, c’est que j’apprends davantage sur la personne de Dieu et je suis de plus en plus conscient du péché. Quoi faire? Je remercie tout simplement Dieu de m’avoir déjà pardonné, je réclame son amour et son pardon par la foi et je lui fais confiance de me donner la force nécessaire pour me transformer dans ce domaine. Je peux alors continuer à jouir d’une communion avec lui.

Scénario 2 (B) : Supposons que je choisis de pécher par un acte de désobéissance. Quoi faire maintenant? (C) Pour bien réagir à mon péché, je le confesse à Dieu et je m’en détourne. Je reconnais mon incapacité de vivre la vie chrétienne et je demande par la foi à l’Esprit de me remplir de sa puissance.

Une façon simple de se souvenir de ce processus est d’utiliser l’image de la respiration spiri- tuelle. Physiquement, nous expirons l’air impur et nous inspirons l’oxygène pur. Spirituelle- ment, j’expire en confessant mon péché (Jean 1.9) et j’inspire en réclamant la puissance de l’Esprit (Éphésiens 5.18).

Qu’arrivera-t-il si je refuse de reconnaître mes péchés? (D) Au fil du temps, je deviendrai de plus en plus comme le monde, tout comme les Corinthiens (1 Corinthiens 3.1-4). Mais si je reconnais mon péché et je dépends de l’Esprit (E), je deviendrai plus mature dans mon che- minement spirituel et je verrai le fruit de l’Esprit se manifester en moi (Galates 5.22-23).

En regardant ce croquis, où te situes-tu dans le processus?

Mettons-le en pratique

Quatre étapes peuvent nous aider à mettre ces vérités en action :

Reconnais le conflit.
Rappelle-toi la source du conflit – les désirs de l’Esprit versus les désirs de la chair. Rejette les désirs de la chair.
Réclame la puissance de l’Esprit pour produire son fruit dans ta vie.

Regardons un exemple. Imaginons qu’un ami te fait quelque chose de déplaisant.

Reconnais le conflit entre ton désir de te mettre en colère et de te venger, et le désir de l’Esprit de pardonner et de restaurer la relation.

Rappelle-toi que la source de cette lutte intérieure est entre la chair et l’Esprit. Rejette les désirs de la chair de te mettre en colère ou de te venger.
Réclame la puissance de l’Esprit pour produire en toi un amour et un pardon authentiques et pour te donner de la sagesse afin de savoir comment agir.

Y a-t-il un domaine de ta vie dans lequel tu luttes présentement? Comment peux-tu mettre en pratique ces étapes dans cette situation?

S’abonner à l’infolettre de P2C-Étudiants

Pour recevoir régulièrement des nouvelles du ministère étudiant, veuillez remplir ce formulaire.

   * indique des champs requis