Le christianisme ne se limite pas au pardon. C’est une nouvelle vie, une vie transformée. Partager notre vie avec Dieu, c’est aligner notre quotidien sur le plan et les objectifs de notre créateur. Des transformations importantes et à long terme sont donc inévitables. Jésus nous met en garde de ne pas devenir chrétien si nous ne sommes pas prêts à conformer notre vie à lui. Dans cette étude, nous examinerons la définition et les implications de recevoir le pardon de Dieu et le cadeau de la vie éternelle pour le reste de notre vie.

Matthieu 8:19-22*

19 Un spécialiste de la Loi s’approcha et lui dit : « Maître, je te suivrai partout où tu iras. » 20 Jésus lui répondit : « Les renards ont des tanières et les oiseaux du ciel des nids; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer sa tête. » 21 « Seigneur, lui dit un autre qui était de ses disciples, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. » 22 Mais Jésus lui répondit : « Suis-moi et laisse à ceux qui sont morts le soin d’enterrer leurs morts. »

* Toute citation biblique dans les études Connecté est tirée de la Bible du Semeur, Biblica Inc., 1999.

La phrase « permets-moi d’abord
d’aller enterrer mon père » ne signifiait probablement pas que le père du disciple venait de mourir et qu’il désirait assister aux funérailles! Il demandait plutôt de remettre de quelques années son affiliation à Jésus afin de travailler pour son père jusqu’à ce que celui-ci décède.

  • D’après toi, pourquoi Jésus parlait-il si durement à un homme si religieux et à un autre qui s’associait déjà à lui?
  • Pourquoi Jésus semble-t-il décourager ces deux hommes de le suivre?

Jésus donne deux exemples du prix à payer pour le suivre. Les renards et les oiseaux sont à l’aise dans le monde. Ceux qui suivent les priorités des personnes autour d’eux expérimentent très peu de conflits. Mais ceux qui suivent Jésus ne trouveront pas facilement leur place dans le monde et pourront même être rejetés par leurs proches.

  • Que signifient ces mises en garde pour nous?
  • D’après vous, à quels changements pourrions-nous nous attendre si nous décidions de suivre Jésus de tout notre cœur?
  • Le mot évangile signifie « bonne nouvelle ». Pourquoi est-il considéré bon de suivre Jésus?

Jean 3:1-7

1 Il y avait un homme qui s’appelait Nicodème; membre du parti des pharisiens, c’était un chef des Juifs. 2 Il vint trouver Jésus de nuit et le salua en ces termes : « Maître, nous savons que c’est Dieu qui t’a envoyé pour nous enseigner, car personne ne saurait accomplir les signes miraculeux que tu fais si Dieu n’était pas avec lui. » 3 Jésus lui répondit : «Vraiment, je te l’assure : à moins de renaître d’en haut, personne ne peut voir le royaume de Dieu. » 4 « Comment un homme peut-il naître une fois vieux? » s’exclama Nicodème. « Il ne peut tout de même pas retourner dans le ventre de sa mère pour renaître? » 5 « Vraiment, je te l’assure, reprit Jésus, à moins de naître d’eau, c’est-à-dire d’Esprit, personne ne peut entrer dans le royaume de Dieu. 6 Ce qui naît d’une naissance naturelle, c’est la vie humaine naturelle. Ce qui naît de l’Esprit est animé par l’Esprit. 7 Ne sois donc pas surpris si je t’ai dit : Il vous faut renaître d’en haut. »

  • Selon Jésus, qu’est-ce qu’il manquait à Nicodème?
  • Qu’est-ce que ça veut dire de naître physiquement?
  • En quoi est-ce semblable à devenir chrétien?
  • En termes de durée, quelle est la différence entre la vie que nous avons avec notre première naissance et la vie que nous pourrions avoir avec notre deuxième naissance?

Jean 1:12-13

12 Certains pourtant l’ont accueilli; ils ont cru en lui. À tous ceux-là, il a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu. 13 Ce n’est pas par une naissance naturelle, ni sous l’impulsion d’un désir, ou encore par la volonté d’un homme qu’ils le sont devenus; mais c’est de Dieu qu’ils sont nés.

  • Quelle promesse Jésus nous fait-il dans ces versets?
  • Que veut-on dire lorsqu’on parle de croire en Jésus et l’accepter?

Le mot « croire » dans ce verset est un verbe qui signifie littéralement « mettre sa confiance en quelqu’un». Par exemple, ce n’est pas assez de dire que vous avez confiance en ma conduite automobile. « Croire » , en ce sens, voudrait dire « monter dans la voiture » lorsque je suis au volant. « Croire » ou mettre votre confiance en Jésus comprend :

  1. être d’accord avec Dieu que vous êtes pécheur et séparé de lui;
  2. croire que Dieu vous pardonnera complètement parce que Jésus est mort pour payer le prix de vos péchés;
  3. choisir de vous détourner de tout ce qui pourrait vous détenir et laisser à Jésus la première place dans votre vie.
  • Que comprenez-vous dans tout cela?
  • Est-ce que ce principe vous semble sensé?

Philippiens 3:7-9

7 Toutes ces choses [mes compétences et exploits spirituels] constituaient, à mes yeux, un gain, mais à cause du Christ, je les considère désormais comme une perte. 8 Je vais même plus loin : tout ce en quoi je pourrais me confier, je le considère comme une perte à cause de ce bien suprême : la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur. À cause de lui, j’ai accepté de perdre tout cela, oui, je le considère comme bon à être mis au rebut, afin de gagner le Christ. 9 Mon désir est d’être trouvé en lui, non pas avec une justice que j’aurais moi-même acquise en obéissant à la Loi mais avec la justice qui vient de la foi en Christ et que Dieu accorde à ceux qui croient.

  • Qu’est-ce que l’auteur a gagné?
  • Quelle en est l’importance pour lui?
  • Comment cela affecte-t-il sa perspective de la vie?
  • Qu’essaie de communiquer Paul lorsqu’il dit : « … non pas avec une justice que j’aurais moi-même acquise en obéissant à la Loi mais avec la justice qui vient de la foi en Christ et que Dieu accorde à ceux qui croient. »
  • Pourquoi la connaissance de Jésus est-elle si cruciale?

Dans la prochaine étude, nous continuerons à examiner comment nous pouvons avoir une connexion à Dieu.

S’abonner à l’infolettre de P2C-Étudiants

Pour recevoir régulièrement des nouvelles du ministère étudiant, veuillez remplir ce formulaire.

   * indique des champs requis