Par Christina Jodoin

Depuis un jeune âge, je rêve de devenir missionnaire dans un pays sous-développé et l’idée de partir en mission est toujours dans mes pensées.

J’ai même choisi de poursuivre une carrière en soins infirmiers afin de pouvoir partir à l’étranger si le Seigneur m’y appelait. Pourtant, pour une raison que je ne peux pas tout à fait comprendre, il ne m’a jamais appelée à le faire. Et je suis restée au Québec.

Je ne veux pas que vous croyiez que je n’ai pas à coeur les missions internationales. Je soutiens et encourage plusieurs personnes dans leurs projets missionnaires à court et à long terme. Un jour, j’aimerais partir avec eux et servir le Seigneur de cette façon. Toutefois, malgré six ans d’implication auprès de Pouvoir de Changer, je n’ai jamais pu partir en voyage missionnaire avec eux (et croyez-moi, j’ai essayé!).

Au début, je dois avouer que j’étais déçue et perplexe. Comment ma vie pouvait-elle avoir un impact si je ne partais pas? Comment pouvais-je faire des disciples dans toutes les nations si je n’allais pas vers elles?

Cependant, au fil de mes années au sein de Pouvoir de Changer, j’ai commencé à y voir plus clair. Mes yeux se sont ouverts quant aux besoins spirituels des gens autour de moi. Saviez-vous qu’il y a moins de 1 % de la population du Québec qui soit chrétien évangélique? Quand j’ai appris cela, j’en avais le coeur brisé et le Seigneur m’a donné une passion pour voir les choses changer.

Cette passion s’est vraiment cristallisée quand je suis allée à P2C+.

Photo par Daniel Dénommé

J’ai reçu une formation incroyable pour rejoindre mes compagnons d’études et mes collègues de travail avec le message de l’Évangile. J’avais hâte de retourner chez moi pour mettre en pratique ce que j’avais appris! J’ai été particulièrement touchée en entendant des conférenciers parler de ma province avec passion et encourager les étudiants d’ailleurs à aller au Québec en mission. Ils ont prié pour nous, les étudiants québécois, et je ne pouvais quasiment pas contenir mes larmes.

À ce moment-là, j’ai réalisé quelque chose de très important. Bien que je ne sois jamais partie en voyage, j’étais déjà missionnaire. J’étais en mission chaque fois que je parlais avec quelqu’un dans mes cours, que je soignais quelqu’un à l’hôpital ou que je prenais un café avec une amie.

Nous n’avons pas besoin d’acheter un billet d’avion pour avoir un impact : il y a en masse de travail à faire pour Dieu là où nous sommes. Il reste juste à savoir si nous sommes prêts à suivre le Seigneur là où il nous envoie, que ce soit dans un pays étranger, sur notre campus ou sur le marché du travail.

 

À votre tour :

  • Participez à votre mouvement de P2C local et profitez d’une formation en évangélisation pour être missionnaire, peu importe où vous allez.
  • Assistez à P2C+ où vous recevrez encore plus de formation que vous pourriez utiliser sur votre campus ou dans votre milieu de travail.

 


Christina Jodoin


Christina Jodoin a obtenu un diplôme en soins infirmiers de l’Université McGill en 2009. Elle a participé au mouvement de P2C à McGill pendant ses études de premier cycle et elle a fait du bénévolat pour P2C à l’Université de Montréal lorsqu’elle travaillait comme infirmière. Elle s’est ensuite jointe à l’équipe de P2C en tant que stagiaire. Nous remercions Christina d’avoir pris le temps de nous parler un peu de son expérience en tant que « missionnaire » québécoise.


 

Partager