Le texte qui suit est une traduction d’un article tiré du blogue officiel anglais de P2C.


Par Sarah Davies

 

Bon, tu as fait un pas de foi.

Tu as pris une profonde respiration et tu as tenté quelque chose d’effrayant.

Tu t’es porté volontaire pour aider quelqu’un dans le besoin.

Tu as tenté de commencer une conversation au sujet de Jésus.

Tu as même prié et demandé à Dieu de t’utiliser.

 

Mais, rien. Absolument rien.

« N’est-ce pas le moment où j’obtiens une super histoire, où je vois Dieu apparaître et transformer la vie de quelqu’un? »

« Allô?? Jésus?? Est-ce que cette chose est en marche? »

Lorsqu’on t’accueille avec des « mercis » polis et des portes fermées

Le 29 décembre, dans le cadre du congrès P2C+, mes amis et moi avons décidé de nous inscrire pour aller dans la ville partager l’amour de Dieu avec de nouveaux arrivants au Canada.

Nous avons distribué des cadeaux qui comprenaient un DVD du film JÉSUS et une carte de Noël qui les souhaitait la bienvenue au Canada.

Mon amie et moi n’avons pas été reçues chez qui que ce soit. Pas une seule fois.

Notre objectif : commencer des conversations au sujet de la signification de Noël et expliquer la raison pour laquelle Jésus est venu sur terre. On nous avait dit de nous attendre à ce que les gens nous invitent à entrer chez eux parce que dans de nombreuses cultures, l’hospitalité et l’accueil d’étrangers chez soi sont chose courante.

Mon amie et moi n’avons pas été reçues chez qui que ce soit. Pas une seule fois.

On nous a assigné quatre étages d’un immeuble résidentiel et nous avons déposé un cadeau à presque chaque appartement. Après avoir terminé notre parcours, il nous restait 30 minutes avant que nous devions retrouver notre groupe, donc nous avons décidé de quitter l’immeuble pour prier.

Nous étions extrêmement découragées.

Dix-sept appartements (des quatre étages) avaient ouvert la porte quand nous avions frappé, mais personne ne voulait continuer la conversation. Notre cadeau était reçu par la plupart des résidents avec un simple « merci », puis la porte se fermait.

Pourquoi ça ne fonctionne pas?!

Avions-nous fait quelque chose de mal?

Nous ne nous étions pas suffisamment fiées au Saint-Esprit?

Nous n’avions pas assez prié?

Avions-nous gaspillé un après-midi?

Je savais que les autres membres de notre équipe allaient bientôt faire le récit des nombreuses merveilleuses conversations qu’ils avaient eues, mais je n’avais pas une seule conversation à rapporter. Je me sentais nulle.

Quand nous sommes retournés à notre base, nous avons entendu une histoire qui a changé mon point de vue.

Madeline, l’une des bénévoles, s’est levée pour raconter la manière dont elle a découvert une relation avec Jésus. Avant de connaître Jésus, elle avait habité dans une région de la ville semblable au quartier où nous avions passé la journée. Un jour pendant qu’elle était sortie, quelqu’un est passé et a frappé à sa porte. Puisqu’il n’y avait pas de réponse, cette personne a glissé un DVD au sujet de Jésus dans sa boîte aux lettres. Quand Madeline est revenue chez elle, elle a vu le DVD et sa curiosité a été piquée. Le visionnement de ce DVD a transformé sa vie.

Après avoir visionné le film, Madeline a demandé à Dieu de se révéler dans sa vie et elle a commencé à cheminer vers Jésus.

Tu vois, si les gens n’étaient pas chez eux, on nous avait dit de glisser les cadeaux dans les boîtes aux lettres, et c’est principalement cela que nous avions fait. Nous avions fidèlement frappé à chaque porte et quand personne ne répondait, nous glissions le paquet dans la fente à lettres.

On dit que son point de vue fait toute la différence

L’histoire de Madeline m’a remplie d’espoir. Quel encouragement!

Dieu ne m’a pas utilisée de la manière à laquelle je m’attendais, mais il s’est quand même servi de moi.

C’était un rappel pour mon amie et moi que nous avions apporté une contribution. Il est vrai, nous n’avions pas eu l’occasion de parler aux résidents, mais Dieu nous avait donné l’occasion de participer à le faire connaître. Nous avions donné une chance à ces résidents d’entendre au sujet de l’œuvre de son Fils! Nous ne verrons peut-être pas les résultats avant d’arriver au ciel, mais nous avons effectivement apporté une contribution.

Dieu ne m’a pas utilisée de la manière à laquelle je m’attendais, mais il s’est quand même servi de moi. Je n’ai pas une fabuleuse histoire à raconter, mais je crois que les cadeaux que mon amie et moi avons distribués ainsi que les prières que nous avons dites glorifient Dieu.

Au lieu de désespérer, fais ceci

Es-tu tenté de désespérer ou de remettre en question ta relation avec Dieu quand tes actions ne semblent produire que des résultats invisibles?

Je t’invite à songer à ce qui pourrait se passer derrière des portes closes. Prends en considération les résultats du point de vue éternel. Vas-tu te fier à ce qu’un si grand Dieu peut faire, même avec une si petite offrande?

Restez fidèles mes amis.

Il y aura des moments où tu regarderas autour de toi et que tu verras seulement ce qui ne se produit pas, mais Dieu se sert de toi. Il ne te demande pas de produire des résultats, il te demande d’être obéissant et de laisser les résultats à lui.

« Déjà vous êtes purs à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi et je demeurerai en vous. Le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même, sans rester attaché au cep; il en va de même pour vous si vous ne demeurez pas en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. » Jean 15.3-5 (SG21)

Ça m’est égal si je n’ai aucune histoire

Est-ce que je participerais encore à l’évangélisation en ville si j’en avais l’occasion?

Oui, absolument, même si cela veut dire que je revis une expérience semblable à celle que j’ai vécue le 29 décembre. Parce que même si je ne peux pas voir les résultats maintenant, je prie que je les verrai un jour au ciel.


À propos de Sarah Davies

Sarah est une partisane des Canadiens de Montréal et aime tout ce qui est britannique. Elle étudie l’histoire à l’Université Carleton à Ottawa. Un jour, elle espère avoir un caméléon nommé Mozart et un hérisson nommé Mr. Thornton comme animaux de compagnie. Si jamais tu es à Carleton et que tu vois une étudiante portant des vêtements aux couleurs vives, sirotant une boisson Starbucks et lisant des manuels d’histoire, passe la saluer! Elle adore se faire de nouveaux amis!

Au sujet de l'auteur

P2C-Étudiants

Pouvoir de Changer – Étudiants existe afin de faire connaître Jésus dans les universités et les cégeps du Québec. Nous accompagnons les étudiants dans leur cheminement vers Jésus, les aidant à voir la pertinence de l’évangile pour toute la vie.

S’abonner à l’infolettre de P2C-Étudiants

Pour recevoir régulièrement des nouvelles du ministère étudiant, veuillez remplir ce formulaire.

   * indique des champs requis